jeudi 5 mars 2009

Télécharger gratuitement et légalement de la musique classique.

Les lois sur le respect du droit d'auteur ne sont pas un frein à l'assouvissement de la curiosité insatiable de l'amateur de musique classique. Après une petite recherche sur les groupes de discussions spécialisés (comme fr.rec.arts.musique.classique), les bonnes adresses permettant de télécharger gratuitement et légalement de la musique classique vont rapidement venir complêter votre dossier de favoris.

Le droit d'auteur est limité à cinquante ans. Et il y a cinquante ans apparaissaient les premiers enregistrements stéréo. Une avancée technologique qui ne doit pas pour autant vous faire éviter les enregistrements mono qui peuvent eux aussi être d'une très grande qualité. Les enregistrements de l'immédiat après guerre offrent ainsi le moyen le plus économique de découvrir la musique classique. Bien mieux qu'un coffret économique réunissant une centaine d'enregistrements récents en DDD d'un orchestre des ex-pays du bloc soviétique dirigé par un chef d'orchestre inconnu et risquant de le rester malgré le petit prix du coffret.

Première adresse à découvrir en urgence : Public Domain Classic ; to the friends who love classical music.

Peut être pas le plus riche mais le plus simple et donc le premier site à visiter. Offre un Top 100 des enregistrements les plus populaires. Un classement qui trahit les origines britanniques du site : Elgar et Holst précèdent Mozart, Bach et Chopin, dirigés respectivement par Elgar himself en 1926, Boult en 1945, Karajan en 1950, Furtwangler en 1948 ou interprété par Alfred Cortot en 1938. Nombreux sont les enregistrements de la Columbia, de RCA ou encore d'EMI. On dénombre une soixantaine de compositeurs différents. Largement de quoi se familiariser avec le monde du classique.
On regrettera que le classement des enregistrement ne soit proposé qu'à partir d'un classement des compositeurs. Un classement par interprêtes, orchestre, chef d'orchestre ou encore par année d'enregistrement et le collectionneur se croirait au nirvana mélomaniac.

Le chemin du Nirvana passe par une autre très bonne adresse : europarchiv.org.

European Archive est une bibliothèque de contenus culturels numériques offrant un accés libre à ces contenus pour les chercheurs et pour tout public. 842 enregistrements offerts à nos oreilles ! Furtwangler, Toscanini, Karajan, Walter, mais également Callas, Schwarzkopf, Tebaldi, di Stefano... ils sont tous là. Encore une trentaine d'année à attendre pour qu'Alagna et Bartoli fassent leur entrée au Panthéon du lyricomane.

Autre référence : Musique ouverte, répertoire de liens vers des enregistrements de musique classique libres de droits.

Le site n'héberge pas d'enregistrement mais répertorie des liens vers des enregistrements libres de droits, soient plus de 1300 liens à la date de rédaction de cet article.

En Suisse, René Gagnaux, propose, entre autre, de nombreux enregistrements d'interprétation d'Ernest Ansermet. Chaque jour voit la mise en ligne d'un enregistrement historique du grand chef de l'orchestre de la Suisse Romande. Mes classiques un peu particuliers.

Autre passionné des enregistrements historiques, Benoît D., qui chaque semaine met en ligne un enregistrement tiré de sa propre collection de vinyles. A noter que la quasi totalité des publications sont introuvables en CD. Un quartier des archives à visiter régulièrement.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

le site public domain classic est inaccessible depuis une semaine.
Pourtant il s'agit d'enregistrements légaux de + de 50 ans

Anonyme a dit…

Tous les liens sont inaccessibles pour moi ... Comme si ils n'existais pas ...

Lizz a dit…

les liens sont mal tapés pour certains... dommage

http://www.europarchive.org/

http://archive.org/details/audio

http://www.i12.ch/musiqueouverte/index.php

http://www.europarchive.org/